Subscribe By RSS or Email

10 mars 2016

Un souffle de luxe abordable

De temps en temps, quand un soudain besoin de luxe me prends, je décide de pousser la porte de la boutique Hermès.

Oh, ne vous inquiétez pas, moi aussi – comme tout quidam – je suis tout à fait incapable de me permettre la plupart des objets qui se vendent ici.

Dans tous les cas, cependant, l’accueil reste convivial et le temps d’un petit tour de magasin on se sent comme Alice au Pays des merveilles. Car c’est vraiment cela la boutique Hermès: on n’y trouve pas uniquement des vêtements, accessoires et bijoux excessivement chers.

Hermès offre également et surtout du rêve. Et pour qui ne se frustre pas de juste regarder sans acheter, se procurer ce rêve n’a pas de prix.

J’aime explorer les tenues élégantes mais sans trop de tralala, les chaussures d’exception, les fameux carrés et les sacs – oh oui, surtout les sacs! Mais, je ne m’attarde pas trop tout de même. L’achat compulsif rôde…

Le seul rayon où je m’adonne à la flânerie est la parfumerie. C’est une véritable bibliothèque de senteurs. Comme des livres anciens que l’on aime garder, même après les avoir lus et relu. Ici, chaque eau de toilette ou cologne transporte l’esprit en voyage.

On y recense diverses catégories: Les Parfums Romans, c’est-à-dire les grands classiques comme Calèche ou Eau des merveilles. Viennent ensuite les Parfums Nouvelles: il fut une époque où j’étais accro aux eaux de toilette comme Un Jardin sur le Nil et Un Jardin en Méditerranée. Aujourd’hui ce sont les colognes qui me fascinent, notamment l’Eau d’Orange Verte. Il y a aussi les Parfums Poèmes comme Hermessence  et les Rêveries présentés sous la forme d’une bougie.

C’est Jean-Claude Ellena, une sommité dans l’univers de la création du parfum, qui est à l’origine de ces créations depuis 2004. Il parcourt  le monde sans relâches pour s’inspirer, s’imprégner des senteurs locales pour finalement recueillir les ingrédients les plus originaux et nobles.

Pour ce printemps été, il nous propose l’Eau de Rhubarbe Ecarlate et l’Eau de Néroli, deux colognes atypiques. Moi, je suis déjà accro à la rhubarbe. Et rien que pour cela, l’exploration de la boutique Hermès vaut le voyage. Je vous invite à le faire sans tarder.

 

 

Leave a Comment

Note: Make sure you enter the required information where indicated. HTML is allowed. Your email address is Required but, will never be published.

Required
Required, but not shared

Get notified Subscribe to comments