Subscribe By RSS or Email

24 mars 2016

Comme si…

Comme si la vie n’était pas déjà assez dure comme ça…

Comme si la crise économique ne nous avait pas usés…

Comme si la faim dans le monde nous laissait indifférents…

Comme si suffisamment de personnes n’étaient pas déjà mortes avant nous en luttant pour la paix…

Comme si on n’avait pas encore suffisamment de leçons à tirer des anciennes guerres: les croisades, 14-18, 40-45 et j’en oublie…

Comme si on ne s’étaient pas déjà suffisamment battus pour créer les droits de l’homme… et de la femme

Comme s’il n’y avait pas suffisamment de place sur terre pour nous tous

Comme si la technologie ne nous avait pas déjà accordé tout le confort nécessaire…

Comme s’il pouvait y avoir de causes plus belles que la solidarité ou la protection de notre belle planète…

Comme après des semaines de dur labeur, on n’avait pas mérité ces vacances

Pour arriver à  l’aéroport où des « êtres abjects » n’ont rien trouvé de mieux que de salir une religion.

À TOUS CEUX-LÀ

J’aimerais dire…

Oubliez les soi-disantes vierges au paradis, vous ne seriez pas capables de les assumer.

Les bombes avec lesquelles vous tuez de pauvres innocents ne vous serviront pas à aller dans un paradis dont les portes vous sont closes à jamais. Car, dans toutes les religions, il est interdit de tuer autrui ou de se suicider.

Aucun livre ou écrit religieux ne vous demande de prendre les choses en mains. Ce n’est pas à vous de faire une soi-disante justice.

Il n’y a pas d’ »infidèles à éliminer »: ce sont nos différences qui nous enrichissent.

 

ET DEPUIS…

Je me réveille en pleine nuit, pensant à tous ces pauvres disparus…

Je me dis qu’à dix minutes près, ç’aurait pu être moi…

Vivant dans la peur que mes compatriotes, les Belges et les Bruxellois que  j’adore, ne puissent me confondre une nanoseconde avec ces êtres abjects que j’obhorre.

Mais, en même temps, je suis sûre que ce ne sera pas le cas.

Et je compte bien jamais laisser la terreur qu’ils répandent me gagner. J’apprécie encore plus la vie et remercie le ciel de ce qui m’a été donné.

… En hommage aux victimes du 22 mars.

 

 

 

 

 

Leave a Comment

Note: Make sure you enter the required information where indicated. HTML is allowed. Your email address is Required but, will never be published.

Required
Required, but not shared

Get notified Subscribe to comments