Subscribe By RSS or Email

25 septembre 2012

L’icône-mystère de la rentrée

« Je suis née en 1929, dans les années ’40, j’étais recouverte de volants et au cours des sixties, j’étais mini. Depuis, je n’ai pris aucune ride et je suis dans toutes les garde-robes ! » Si la petite robe noire pouvait s’exprimer, c’est ce qu’elle dirait. Aujourd’hui, Guerlain lui dédie un parfum.

La Petite Robe Noire n’est pas une fragrance comme les autres. Elégante, suave et espiègle, elle incarne diablement bien la fashionista qui la porte. Elle se construit autour de notes « roses » (rose et cerise) et de notes « noires » (réglisse et thé noir) agrémentées d’une pointe d’amande.

Le flacon rappelle curieusement les flacons de l’Heure Bleue et de Mitsouko, deux parfums Guerlain mythiques créés respectivement en 1912 et en 1919. Revisité par Serge Manseau, il a conservé les codes de la maison tout en s’ancrant dans le troisième millénaire.

Le dernier né de Guerlain - lancé ce 1er septembre -raconte aussi une belle histoire à suivre sur le net via le lien suivant www.guerlain.com/lapetiterobe noire. Chaque emballage du parfum contient un code unique qui vous permet de suivre cette icône au cours de ses aventures. La Petite Robe Noire est une égérie mystérieuse tellement différente des muses actuelles qui ont un visage. Car, en effet, cette parisienne espiègle est, en réalité, « toutes les femmes » à la fois.

Les dessins ont été réalisés par Kuntzel et Deygas, les dessinateurs de la série « La Panthère Rose ».

Leave a Comment

Note: Make sure you enter the required information where indicated. HTML is allowed. Your email address is Required but, will never be published.

Required
Required, but not shared

Get notified Subscribe to comments