Subscribe By RSS or Email

13 novembre 2011

Pas juste un italien de plus

Ah quelle super expérience hier soir. Je me suis ré-ga-lée! Ouvert depuis près d’un an, le Ristorante N°7 est un lieu encore peu couru à Bruxelles. D’où, une ambiance relativement calme de long week-end. Juste ce qu’il me fallait, en fait après une dure semaine de labeur, au cours de laquelle j’ai pratiquement fait du 7 sur 7. Ca tombait donc bien d’aller me détendre dans un restau homonyme!

Trêve de plaisanterie, quelle ne fut pas ma surprise d’y revoir l’un des anciens patrons du Easy Tempo du temps de sa belle époque. Sebastiano a ouvert cette nouvelle enseigne en association avec son neveu Lucas. Leur objetif: offrir à une clientèle connaisseuse de bonne cuisine italienne, les vraies paste al dente combinées aux recettes les plus originales. Pas facile, lorsque l’on sait que les cantines italiennes de qualité poussent comme des champignons au coeur de notre belle capitale.

Le défi est d’autant plus de taille que le N°7 est situé non loin de la place du Châtelain, où les cuisines les plus variées s’offrent à nous. « Je ne voulais pas proposer une grande carte, » explique Sebatiano avec son sourire communicatif et son charmant accent toujours bien présent. « Je veux faire le marché et voir ce que j’y trouve de frais. C’est cela qu’on retrouve dans l’assiette. » C’est vrai: il y a 5-6 entrées froides, autant d’entrées chaudes et 7-8 plats fixes sur la carte et des desserts. Juste ce qu’il faut comme base. A côté de cela, le chef propose de 3 à 6 suggestions, régulièrement renouvelées selon l’offre du marché.

Après que les antipasti chauds, qu’il faut prendre à deux tant ils sont copieux, nous aient encore plus mis l’eau à la bouche, nous nous sommes laissés tenter par deux des suggestions figurant sur les miroirs de la salle: les pâtes au homard pour moi et les pâtes aux champignons pour mon compagnon. Le tout arrosé d’un chianti fruité et léger.

Waow! Quelle explosion de saveurs malgré une simplicité des recettes. « J’ai évidé la pince du baby homard et je l’ai mélangée aux pâtes, » précise Sebastiano. « La sauce est constituée par le court-bouillon que je fais monter en émulsion. Il ne faut rien de plus pour que cela soit savoureux. » Il est clair que le chef ne manque pas d’expérience et mise sa réussite sur l’authenticité des saveurs et la mise en valeur du produit de base, concept des plus actuels s’il en est.

Repus, nous n’avons pu tester de dessert mais ce sera une bonne excuse pour y retourner au plus vite. En espérant que les pâtes au homard soient encore proposées en suggestion.

 

 

 

 

Ristorante N°7

Rue Washington, 7

1050 Bruxelles

02 649 29 35

 

Leave a Comment

Note: Make sure you enter the required information where indicated. HTML is allowed. Your email address is Required but, will never be published.

Required
Required, but not shared

Get notified Subscribe to comments